Moyens de Daech : notre mission remet son rapport au Président de l’Assemblée Nationale – mercredi 20 juillet 2016

La Mission d’information sur les moyens de Daech, dont je suis Vice-Président, a remis son rapport au Président de l’Assemblée nationale.

Dotée des prérogatives d’une commission d’enquête, notre mission a convoqué quelque soixante personnes en audition : chercheurs, diplomates, magistrats, hauts fonctionnaires de la sécurité ou des finances, journalistes, etc.

Vous pouvez accéder à l’ensemble du rapport de cette mission sur le site de l’Assemblée nationale en cliquant ici

Loi sur la transparence et la lutte contre la corruption : mon intervention en réunion des commissions – mardi 24 mai 2016

 

Intervention de M. Eduardo Rihan Cypel lors de l’audition de
M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des Comptes publics

sur le Projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption
et à la modernisation de la vie économique n° 3623

au cours de la réunion en commissions du mardi 24 mai 2016 à 9h30

 

« Monsieur le ministre,

Je voudrais vous saluer pour votre engagement à travers cette loi et, à travers vous, celui de  l’ensemble de Gouvernement.

C’est une loi très importante parce que la lutte contre la corruption doit être un effort permanent, constant pour toutes les Démocraties et je crois que ce qui mine nos démocraties, ce sont justement l’existence encore de faits de corruption. La lutte contre la  corruption est pour moi au fondement de mon engagement politique.

Je voudrais vous poser une question relative également à l’Agence nationale de lutte contre la corruption. Pouvez-vous nous préciser sa portée, ses moyens ?

Je m’associe aux propos du rapporteur Sébastien Denaja, ainsi qu’à ceux qui viennent d’être prononcés par mon collègue Yann Galut, sur le besoin de renforcer le Parquet National Financier pour que l’Agence que nous allons mettre en place par la nouvelle loi puisse avoir tous les moyens possibles pour lutter de manière très efficace contre la corruption, et notamment contre celle à l’échelle territoriale, où nous savons que parfois des liens entre les entreprises privées et quelques élus minent la démocratie à l’échelle locale. »

Pour visionner l’ensemble de l’audition, cliquez ici.

Bilan de la gauche depuis 2012 : des engagements tenus… le redressement du pays est en bonne voie !

Il y a bientôt quatre ans François Hollande a été élu Président de la République. Je suis fier du travail accompli à ses côtés et d’avoir déjà tenu un grand nombre des engagements pris en 2012 : Le redressement du pays est en bonne voie, de nombreuses mesures de justice sociale ont été adoptées et la jeunesse est la priorité du gouvernement. Avec les Députés de la majorité, le Président et le Gouvernement redressent la France avec sérieux et ambition.

Le redressement du pays est en bonne voie :

  • le déficit des finances publiques sera de 3,3% du PIB en 2016, contre 5,3% en 2011, et respectera le seuil européen de 3% en 2017
  • le déficit de la sécurité sociale est redescendu à 6,6 milliards d’euros en 2015, le plus faible depuis 2002, contre 21 milliards en 2011
  • la compétitivité s’est redressée : grâce au CICE le coût du travail n’a augmenté que de 0,8% par an en moyenne depuis 2012, contre 1,4% en Allemagne
  • le déficit du commerce extérieur a diminué : 45 milliards d’euros en 2015, contre 75 milliards en 2011
  • la croissance est revenue : 1,1% en 2015 et 0.8% pour le premier semestre 2016 confortant l’objectif fixé par le Gouvernement de 1.5% de croissance en 2016
  • en 2015 l’économie a recréé des emplois marchands (82.000) et le chômage a commencé à baisser : 10,2% fin 2015 contre 10,4% mi-2015
  • Le pouvoir d’achat des ménages est en nette augmentation : +1,7% en 2015, soit une hausse jamais atteinte depuis 2007.

De nombreuses mesures de justice sociale ont été adoptées :

  • un système fiscal plus juste : hausse des prélèvements sur les plus aisés (création d’une tranche à 45%, imposition des revenus du capital comme ceux du travail, suppression des allègements d’ISF) et abaissement de l’impôt pesant sur les ménages les moins aisés en 2015 et 2016 (deux foyers sur trois auront bénéficié des baisses d’impôt sur le revenu)
  • la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler tôt
  • la généralisation du tiers payant permettant aux plus modestes de ne pas avoir à avancer les frais médicaux
  • la revalorisation du point d’indice des fonctionnaires, gelé depuis 2010, qui s’ajoute à la revalorisation des salaires des agents de catégorie C
  • la revalorisation des minima sociaux (augmentation du RSA de 10%)
  • la création de la prime d’activité pour les travailleurs pauvres
  • l’obligation pour tous les employeurs de contracter une mutuelle santé pour leurs salariés
  • la création du compte personnel d’activité (sécurisation des parcours professionnels)

La jeunesse est la priorité du gouvernement :

  • la création de 60.000 emplois dans l’Education nationale durant le quinquennat
  • la création de 275.000 places d’accueil pour la petite enfance
  • la création de 150.000 emplois d’avenir
  • l’instauration de la caution locative étudiante qui permet aux étudiants de louer un logement en bénéficiant de la garantie de l’Etat
  • l’instauration de la garantie jeunes (une garantie de revenus de 464€ par mois pour les jeunes de moins de 26 ans sans emploi ni qualification qui s’engagent à suivre une formation ou des stages) qui, fin 2016, aura bénéficié à 100.000 jeunes

Déchets en Seine-et-Marne : ma lettre au Premier ministre

Un Plan régional de prévention et de gestion des déchets issus des chantiers du BTP (PREDEC) a été voté à l’été 2015 à l’unanimité du Conseil Régional d’Île-de-France.
Ce plan suspend pour 3 ans la création de stockages de déchets en Seine-et-Marne et offre les garanties d’un plus juste équilibre de la répartition des déchets avec les autres départements franciliens.
Pourtant, le Préfet de la Région Île-de-France a récemment demandé au tribunal administratif d’annuler ce PREDEC.
Parce que notre département n’a pas vocation à être la poubelle de l’Île-de-France, parce que je suis particulièrement attentif à la gestion des déchets, avec mes collègues de Seine-et-Marne, j’ai demandé à Manuel VALLS, Premier ministre, de suspendre la décision du Préfet de la Région Île-de-France demandant l’annulation du PREDEC.

Eduardo RIHAN CYPEL invité du Scan politique LeFigaro.fr : «Il faut un service civique obligatoire où l’armée jouerait son rôle» – lundi 19 janvier 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE SCAN POLITIQUE – Supprimé en 1997, le service militaire obligatoire est de nouveau souhaité à droite. Au PS, on plaide pour un renforcement du service civique.

Après l’émotion, les propositions. Les attentats qui ont visé la France début janvier poussent certains responsables politiques à souhaiter le retour d’un service civique ou militaire obligatoire. Celui-ci avait été supprimé en 1997 à l’initiative de Jacques Chirac. Quant au service civique, proposé depuis 2010, il ne concerne que 35.000 jeunes par an. Lire la suite…

Eduardo RIHAN CYPEL : « Les gamineries politiques doivent êtes laissées de côté » – Le Figaro – lundi 19 janvier 2015

INTERVIEW – Le député de Seine-et-Marne et secrétaire national du PS estime que le climat de tensions et de divisions a fait beaucoup de mal aux socialistes depuis deux ans et demi.

LE FIGARO. – Le climat d’unité nationale peut-il perdurer à l’Assemblée, lors de l’examen du projet de loi Macron notamment?

Eduardo RIHAN-CYPEL. – Ce qui doit durer, c’est l’esprit de résistance et d’affirmation nationale du 11 janvier. Au Parlement, la politique reprendra ses droits, ce qui est normal. Ce que je souhaite, c’est que l’on fasse de la politique avec un grand «P». Il n’y a plus de place pour les petits débats. Les gamineries politiques doivent être laissées de côté. J’entends par là les postures et les tactiques individuelles. Nous pouvons mener entre nous tous les débats, sans tabou, mais avec l’exigence que le moment nous impose, à savoir l’intérêt du pays, le dépassement de nos petites querelles internes.

Les divergences à gauche vont-elles resurgir lors de l’examen de ce texte en séance?

Elles existent, c’est un fait, mais je refuse que les débats sur le projet de loi d’Emmanuel Macron soient un préliminaire aux arrière-pensées liées au prochain congrès du PS. Il serait dérisoire voire mortel de nous diviser pour finalement pas grand-chose. Le projet de loi Macron doit faire l’objet d’une discussion sérieuse, exigeante, qui ne se résume pas au nombre de dimanches travaillés par an!

Pensez-vous que les députés «frondeurs» vont rentrer dans le rang et se ranger à la discipline de groupe?

Il est certain que la «fronde» ne pourra plus rester au même niveau d’intensité que ces derniers mois. Il faudra que chacun se demande si cela vaut la peine de porter avec autant de brutalité des divergences au sein de la gauche, au risque de désorienter nos électeurs. Ce climat de tensions et de divisions nous a fait beaucoup de mal depuis deux ans et demi et les Français nous ont rejetés dans les urnes pour sanctionner ces comportements.

http://www.lefigaro.fr/politique/2015/01/18/01002-20150118ARTFIG00122-eduardo-rihan-cypel-les-gamineries-politiques-doivent-etre-laissees-de-cote.php

[Communiqué] Eduardo RIHAN CYPEL sur l’attentat contre Charlie Hebdo – mercredi 7 janvier 2015

Communiqué

Eduardo RIHAN CYPEL

Député de Seine-et-Marne

Secrétaire national du PS chargé de la Défense

 

L’attentat terroriste meurtrier contre Charlie Hebdo est une attaque contre la France. Notre Nation est une démocratie. La France est un pays de liberté qui porte des valeurs universelles. Pour ces raisons, la France est la cible de ceux qui nient ce que nous sommes : une République libre et tolérante.

La France ne cèdera jamais aux menaces et aux attaques terroristes.

La République sera toujours plus forte que la haine.

Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles ainsi qu’à toute la communauté de Charlie Hebdo et de la Police nationale.

Notre pays est en deuil. La France est orpheline de nos talentueux dessinateurs assassinés.

L’unité nationale doit prévaloir. La France doit faire bloc face au terrorisme.